À propos

Que fait le sport pour l’intégration? Si la question, grossièrement formulée ici, se pose, c’est que le sport et les activités physiques sont fréquemment mobilisés dans les pratiques et dispositifs, publics ou privés, ayant l’ambition de participer à l’intégration sous différentes formes. En particulier dans le cadre des politiques de la jeunesse et des politiques de la ville. On en sait pourtant parfois trop peu, au delà des positions de principes ou des cas particuliers.
C’est pour alimenter la connaissance scientifique sur le sujet que s’est construit le programme ELIPSIS, financé par l’ANR (ANR-15-CE28-0001) et porté par une petite dizaine de chercheuses et chercheurs des universités d’Artois et de Lille, membres de l’Atelier SHERPAS (composante de l’URePSSS, EA 7369). Les travaux, toujours empiriquement ancrés, croisent les angles d’analyse, les techniques d’enquête et les échelles d’observation. Ils présentent la particularité, d’être attachés à un territoire circonscrit à la commune de Roubaix, ancienne capitale du textile devenue aujourd’hui la « ville la plus pauvre de France ».
Ce collectif pluridisciplinaire (sociologues, historiens et psychologue) caresse l’ambition de constituer une ressource à destination de celles et ceux qui travaillent ou simplement s’intéressent, au thème de l’intégration par le sport, en posant un regard critique sur les sports et les intégrations.